Les vendanges se poursuivent au Musée du vignoble (Le Pallet)

Après la récolte du Berligou et du Pinot gris, le Grolleau de Cinq Mars a été vendangé le 5 octobre chez notre partenaire, le Musée du vignoble nantais. Une vendange généreuse d’un excellent état sanitaire. Une macération à froid de 24 h avant une vinification en rosé pour la suite du programme.

RECOLTE DES PREMIERES VARIÉTÉS HYBRIDES RÉSISTANTES A COUERON

Les premières vendanges de variétés blanches et rouges d’hybrides résistants aux cryptogames ont débuté cette semaine dans le conservatoire de Moye à Couëron. Les différents cépages sélectionnés par Mr. Doucet ont prouvé leur efficacité en maintenant un état sanitaire impeccable malgré une météo hostile en fin de saison.

Photo 1 Landot 5400

Photo 2 Seyve Villard 23512

Photo 3 Ravat 262

Des vinifications spécifiques seront réalisées sur ces 3 variétés. 8 autres suivront dans les prochaines semaines.

2021 Une récolte de Berligou prometteuse à Couëron

Après une année très compliquée où les aléas climatiques ont pesé durant l »ensemble de la période végétative de la vigne, la récolte est finalement arrivée à bon port. Les vendangeurs étaient à pied d’œuvre le samedi 18 septembre pour récolter le Berligou d’un état sanitaire excellent. Avec près de 2 hl10 de jus exprimé les quantités sont supérieures à celles d’une année normale et de très bonne qualité. Retour en images. Photos Kader Najem.

A COUERON LA MATURITE DU BERLIGOU PROGRESSE A GRANDS PAS

Les fortes chaleurs de ces derniers jours couplées aux récentes pluies d’orage ont profité aux baies de raisin qui ont changé de morphologie, devenant beaucoup plus volumineuses. Le dernier contrôle de maturité de ce jour annonce un degré probable de 11,2% pour une acidité totale de 5,9 g/l. La récolte est prévue pour les rosés dans 10 jours, l’état sanitaire étant globalement satisfaisant. Cependant on commence à observer par endroits des attaques d’insectes sur les grappes ( photo). A surveiller de près pour éviter la piqûre acétique sur souche.

UNE MATURITÉ LENTE POUR LE BERLIGOU.

La météo timide des derniers jours fait mûrir la vendange tranquillement le Pinot noir : progression d’1,2% d’alcool probable en une semaine et perte de 1,6 g/l d’acidité. Le contrôle effectué aujourd’hui est très proche celui enregistré l’an passé le 14 août, 9,8%, 7,2 g/l, ce qui montre un retard estimé à 3 semaines au niveau de la date de récolte pour la campagne 2021. Pour le rosé, une quinzaine de jours de maturité sera de toute évidence nécessaire avant les vendanges. Le second tableau montre les disparités de maturité entre les différents sites plantés en Berligou, le gel de printemps a eu un impact important sur les deux indicateurs de la qualité : alcool probable et acidité.

La véraison achevée, la maturité des baies s’installe

Accélérée par le changement des conditions climatiques observé depuis quelques jours, la véraison -changement de couleur des baies- est aujourd’hui quasiment effective sur l’ensemble de la parcelle du parc Bricaud et la maturité démarre sous de bons auspices. Le premier contrôle qualité effectué samedi donne un degré alcoolique potentiel de 8°4 et une acidité de 8,8 g/l. Une bonne quinzaine de jours sera nécessaire pour obtenir la maturité industrielle nécessaire pour récolter le Berligou destiné à l’élaboration du rosé. La seconde partie de la récolte destinée au rouge sera vendangée 8 à 10 jours plus tard si les conditions météo le permettent. D’ici là les contrôles de maturité seront opérés deux fois par semaine.

UNE NOUVELLE DÉBROUSSAILLEUSE POURLE BERLIGOU.

Les deux parcelles de vigne de Couëron étant conduites en enherbement total, et nos matériels de tonte n’étant plus tout à fait adaptés, l’investissement d’une nouvelle débroussailleuse s’imposait. Notre choix s’est porté sur un modèle autotracté performant qui devrait soulager la tâche des adhérents fortement sollicités cette année avec la pousse de l’herbe facilitée par les nombreuses précipitations.

POSE D’UNE NOUVELLE SIGNALÉTIQUE SUR LES DEUX PARCELLES DE VIGNE A COUERON.

Un an après le vol de notre panneau Berligou sur la parcelle du Parc Bricaud à la Chabossière de Couēron, le Berligou a posé une nouvelle signalétique mais cette fois sur ses deux sites . Un travail d’artiste réalisé par le duo de copains, l’ami bordelais Gilles et le calbossien Maurice.