Assemblée générale des vignerons bretons à Port Louis. 3/11

Une assemblée générale très suivie à Port Louis avec une centaine de participants . Parmi les nouveautés, une représentation désormais équitable des 5 départements dans le Conseil d’administration . Le 44 appréciera. La manifestation s’est clôturée par une dégustation des vins amenés par les vignerons amateurs et autres associations patrimoniales. Photos G. de Pontavice et I. Remond

Un avis sur « Assemblée générale des vignerons bretons à Port Louis. 3/11 »

  1. Le problème avec ces gens de l’ARVB c’est que toute leur communication se fait en excluant la Loire-Atlantique. Ils accordent une petite place au CA tout en passant leur temps à dire qu’eux seuls – en région administrative – produisent du vin breton, c’est sans arrêt dans toute leur communication, ça n’arrête pas, pratiquement tous les 15 jours dans la presse, c’est insupportable, je passe mon temps à fait des commentaires agacés sur Facebook. Il y a comme une énorme contradiction, et l’ambiguïté c’est pire encore. Pour qu’on les croit il faudrait qu’ils changent radicalement cette communication révisionniste systématique, il n’est pas bien compliqué de ne pas exclure la Loire-Atlantique dans leurs interviews, et de signaler aux journalistes qui font des articles sur leurs activités que la Bretagne viticole c’est 5 départements. Sur la première photo on voit l’idéologue des néo-vignerons « bretons » de l’AVB, une toute récente association qui exclue notre département de la Bretagne, ces gens ne comptent pas sur la qualité de leurs futurs vins pour en vivre, ils ne pourront pas être meilleurs que nos vins nantais, ils comptent sur l’effet « achat identitaire » pour se créer un débouché, et pour être les seuls « vignerons bretons » sur la marché, pour être identifié comme tel, il leur faut exclure le Vignoble nantais, une démarche égoïste et particulièrement mesquine, mais personne n’est dupe. Aucun d’eux n’est venu pour la présentation du livre sur le Berligou, ou au colloque de Redon, c’est dire leur intérêt sur l’histoire de la viticulture bretonne ! Bien du courage aux membres nantais du CA, il y aura encore beaucoup de couleuvres à avaler, moi je ne peux plus les supporter car le révisionnisme est intolérable pour un historien, mais il est pourtant nécessaire aussi d’œuvrer de l’intérieur.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :