PREMIER GEL DE PRINTEMPS

Au cours des deux nuits des 3 et 4 avril, les températures sont descendues entre -3,5 et -4° C à Couëron alors qu’une grande partie des bourgeons était en bourre cotonneuse . Par précaution, nous avions -comme depuis 4 ans- laissé deux branches à fruits en position verticale afin de diminuer l’impact du gel sur les bourgeons. Des masses d’air froid ont parcouru la parcelle puisque sur les bourgeons les plus développés -en bout de baguette- où les premières feuilles apparaissaient, parfois un bourgeon sur deux était impacté. Pour le reste, les bourgeons de la base beaucoup moins avancés ne semblent pas avoir été impactés. La prochaine quinzaine nous permettra de préciser les dégâts causés par cet épisode de gelées printanières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :