UNE MATURITÉ LENTE POUR LE BERLIGOU.

La météo timide des derniers jours fait mûrir la vendange tranquillement le Pinot noir : progression d’1,2% d’alcool probable en une semaine et perte de 1,6 g/l d’acidité. Le contrôle effectué aujourd’hui est très proche celui enregistré l’an passé le 14 août, 9,8%, 7,2 g/l, ce qui montre un retard estimé à 3 semaines au niveau de la date de récolte pour la campagne 2021. Pour le rosé, une quinzaine de jours de maturité sera de toute évidence nécessaire avant les vendanges. Le second tableau montre les disparités de maturité entre les différents sites plantés en Berligou, le gel de printemps a eu un impact important sur les deux indicateurs de la qualité : alcool probable et acidité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :